Le Cac 40 de retour au sommet ?

Posté par

En ce début de mois de juin, l’indice français du Cac 40 a connu un mauvais démarrage. En effet, la nette tendance à la hausse de l’indice parisien pourrait être remise en question par le repli du vendredi trois juin. Dans les plus brefs délais, il faudrait que le marché se ressaisisse pour atteindre les objectifs mensuels de 4540 et 4660.
Aujourd’hui, le taux NFP américain est au plus bas. Cependant Janet Yellen, présidente de la banque centrale américaine, s’est montrée confiante lors de sa dernière intervention qui a rassuré les marchés vis-à-vis de sa politique monétaire et de la poursuite de la hausse des taux. Ses déclarations devraient consolider la hausse du Cac 40 pour ce mois en cours.
Actuellement, les positions acheteuses doivent être favorisées au-dessus de la zone de 4380 points. A contrario, si le Cac 40 connait un enfoncement ces positions vendeuses seraient certainement les meilleurs investissements du mois de juin.

cac40-800

 

La hausse du prix du pétrole

Aujourd’hui, le prix du pétrole WTI connait un record de cotation à court terme. En effet, il se stabilise autour des 50 $ le baril : une performance qui n’avait pas été égalée depuis les huit derniers mois. Ce regain du pétrole WTI peut s’expliquer par plusieurs éléments spécifiques singuliers : l’échec des négociations de l’OPEP sur les quotas de production et les multiples attaques terroristes que subissent les puits de pétrole au Nigéria.
Actuellement ces derniers évènements semblent encourager la hausse du prix du pétrole WTI. Cependant, la baisse semble demeurer le scénario le plus probable. Il faudra néanmoins rester vigilant et contrôler la réaction du cours sur la zone des 50 $.
Autre fait, la croissance mondiale en berne et le ralentissement chinois encouragent les investisseurs de jouer sur la surproduction des pays pétroliers.
En ce mois de juin, il est donc fortement conseillé de spéculer sur les positions baissières. Ce choix réfléchi n’aurait évidemment plus lieu d’être si les 50 $ le baril se maintiennent à la hausse.

A suivre : les séances déterminantes sur le S&P500

Dans les jours qui suivent, il serait intéressant d’examiner l’indice moteur des marchés européens. En effet, si le niveau de 2090 points n’est pas maintenu, des répercussions sur la tendance de fond haussière pourraient être observées. Les grands indices mondiaux tels que le Dax 30 et le Cac 40 pourraient être influencés à la baisse par une nouvelle rupture de ces 2090 points. A l’heure actuelle, il apparait que la pression boursière semble conserver un indice compris entre 2090 et 2100 points.
Tant que les 2090 points ne cassent pas à la baisse, il est donc conseillé de favoriser les positions haussières à court terme ou en mode scalping. Lors de son discours Janet Yellen a souhaité rassurer le marché en exprimant son choix de ralentir toutes les chutes des indices américains.

NZD/USD : une hausse qui semble se poursuivre

Il est observé que le mouvement à la hausse de la parité est très important. La totalité des indicateurs de tendance sont au vert. Cela permet de conforter le sentiment du marché.
Cette configuration fortement avantageuse à moyen terme permet de privilégier les positions haussières et de dissuader les négociations de la parité à contre tendance jusqu’à ce que les 0,7050 $ soit atteint.

Les indices Eur/usd : une prise de position acheteuse semble favorable

Depuis un mois, la parité est en pleine dépréciation. Cependant, cette dernière a entamé un rebond violent depuis ce vendredi trois juin. Cela fait suite à de mauvais résultats de l’indice NFP aux Etats-Unis (dernièrement ces états ont connu de nombreuses créations d’emploi).
Il est observé que le dollar index est mal orienté et que l’Europe laisse transparaitre quelques légers signes de reprise. Afin d’obtenir, pour cette fin de mois, un objectif optimiste de 1.16, il est conseillé de privilégier la prise de position acheteuse au-dessus de 1,1350 $.
Ce scénario serait infirmé par une nette cassure à la baisse des 1,1220 $. Cela permettrait de favoriser les scalps et les positions à la vente. Naturellement, cela se développerait dans un scénario à court terme