16 nouveaux sites illégaux recensés par l’AMF 

Posté par

Régulateur des marchés financiers, l’AMF a de nouveau mis en garde les épargnants contre les campagnes publicitaires trompeuses menées sur internet par des sites illégaux proposant le trading d’options binaires. L’occasion pour l’Autorité de mettre à jour son registre des agents financiers non autorisés à proposer ce type d’investissement en France.

L’AMF publie une liste actualisée des sites web proposant le trading d’options binaires
et interdits en France.
amf-shortens-binary-options-blacklist
En finance, trader une option binaire est une opération financière qui ne peut aboutir qu’à deux types de résultats : gain ou perte de mise. En d’autres termes, soit l’épargnant encaisse le gain prévu et on dit alors dans le jargon financier que l’option termine « dans la monnaie », soit il perd toute sa mise et on dit alors que l’option termine « hors de la monnaie ».

Nombreux sont les sites web spécialisés dans le trading d’options binaires qui essayent aujourd’hui d’attirer de la clientèle à coups de campagnes publicitaires agressives promettant des gains substantiels en très peu de temps. Mais bon nombre de ces sites n’ont pas l’autorisation d’exercer en France, et c’est sur ce point que l’AMF attire l’attention des investisseurs.

L’Autorité recommande donc aux épargnants de s’assurer que l’intermédiaire financier exerce en toute légalité avant d’effectuer leur placement et afin d’éviter les risques liés à ces services. Pour ce faire, ils n’auront qu’à consulter le registre des agents financiers qui recense les établissements financiers autorisés à pratiquer en France. Si l’établissement choisi ne figure pas dans le registre, cela signifie que son offre ne respectera probablement pas les règles de protection des épargnants, de gestion de plaintes ou d’assistance établies en la matière. Dans ce cas, l’AMF préconise de ne pas s’engager avec ce genre d’intermédiaire.

En juin 2016, l’Autorité a ajouté 16 nouvelles plateformes à sa liste noire des sites spécialisés dans le trading d’options binaires et interdit d’exercer en France. C’est notamment le cas de :

  • www.abroption.com
  • www.allianz-brokers.com
  • www.banque-investissement.com
  • www.barclaystraders.com
  • www.connecting-trade.com
  • www.collinsgestion.com
  • www.f-generalsecurities.com
  • www.finpari.com
  • www.gointrading.com
  • www.ibl-markets.com
  • www.microption.com
  • www.mytradeoption.com
  • www.solution-capital.com
  • www.stock-binary.com
  • www.switzerland-capital.com
  • www.swisspartners-ag.com